Pages

mardi 26 février 2013

Une mission du FMI attendue à Kinshasa en début mars 2013

(Digitalcongo.net 26/02/2013)
Une mission du Fonds monétaire international est annoncée du 5 au 12 mars à Kinshasa en vue de procéder à une évaluation de la situation économique du pays. Cette énième mission fait suite au dernier voyage aux Etats-Unis du premier ministre Matata.
Faisant la restitution de la Réunion de la Troïka stratégique du lundi 25 février 2013, le vice-Premier ministre, ministre du Budget, Daniel Mukoko Samba, a annoncé la visite à Kinshasa d’une mission du Fonds monétaire international du 5 au 12 mars 2013. Le Premier ministre Augustin Matata Ponyo, n’a pas dérogé à la règle. Il a, hier lundi 25 février, présidé en son cabinet de travail, la réunion de la Troïka stratégique au cours de laquelle trois principaux points ont été débattus à savoir l’arrivée d’une mission du FMI le taux d’intérêt débiteur des banques commerciales ainsi que la question de l’approvisionnement du pays, particulièrement de grands centres urbain produits alimentaires.
S’agissant du premier point, le vice-Premier ministre et ministre du Budget Daniel Mukoko Samba, faisant la restitution de la réunion, a annoncé la visite à Kinshasa d’une mission du Fonds monétaire international, en vue de procéder à une évaluation de la situation économique du pays, a-t-il fait savoir. Il ajoute que « l’arrivée de la mission du FMI en RDC est la conséquence du dernier voyage aux Etats-Unis du Premier ministre Matata ». L’arrivée prochaine de la délégation du fonds monétaire international constitue le point de départ des négociations visant à conclure un nouveau programme formel avec cette institution de Bretton Woods, a précisé Daniel Mukoko Samba.
Quant au taux d’intérêt débiteur appliqué par les banques commerciales, le porte-parole de la réunion a révélé que le taux d’intérêt « est un élément important qui détermine le niveau de crédit et donc, le niveau de la croissance économique ». C’est à ce titre qu’il a souligné « il n’y a pas de croissance économique sans crédit au secteur privé ». Le gouvernement de la RDC estime que les conditions actuelles devraient plutôt pousser vers la baisse du taux d’intérêt débiteur. Il avait pris langue avec les responsables des banques commerciales pour discuter du plan qui devra conduire à la baisse de ce taux. Lors de la réunion d’hier lundi 25 février, Daniel Mukoko Samba, a indiqué que le gouvernement a laissé à la Banque centrale l’initiative de mener ces négociations.
L’objectif étant d’arriver à des taux d’intérêts débiteurs qui soient plus bas que le taux d’intérêt d’aujourd’hui qui sont près de 24, 25% en monnaie nationale et de 15% lorsque le crédit est libellé en devise étrangère », a expliqué le vice-Premier ministre et ministre du Budget. Clôturant sur le point ayant trait à l’approvisionnement du pays particulièrement de grands centres urbains en produits alimentaires, le gouvernement de la RDC qui reconnaît la large dépendance de sa population par rapport aux produits importés. Le gouvernement a promis de mettre progressivement en place une « vraie » chaîne d’approvisionnement capable de favoriser l’offre sur le marché local des produits alimentaires locaux.

Cyprien Kapuku/Le Potentiel

(ROL/TH/Yes)
© Copyright Digitalcongo.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre message.
Je tiens à vous rappeler que vous etes le seul responsable des propos tenu dans vos commentaires...

Recent Posts

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget
referencement google - messenger 9 - photo en studio - Plombier Noisy le grand