Pages

mercredi 2 janvier 2013

RDC : La co-médiation internationale salue Kabila pour le démarrage du dialogue de la cohésion nationale

(Afriquinfos 02/01/2013)
La co-médiation internationale composée de l'ancien président ghanéen John Kufuor et du révérend Jean-Paul Moka a salué, dans un communiqué rendu public mardi soir à Bruxelles, le président congolais Joseph Kabila pour avoir annoncé "le démarrage en toute impartialité du dialogue de la cohésion nationale pour le début de l'année 2013".
Elle a estimé avoir accompli son objectif, commencé le 3 janvier 2012. "Notre mission prend fin ce 3 janvier 2013 avec le résultat recherché et atteint", a annoncé la co-médiation internationale, qui déployait des efforts pour la solution à la crise entre le camp du président réélu Joseph Kabila et l'opposition ayant à sa tête Etienne Tshisekedi, chef de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), depuis la tenue du scrutin présidentiel de novembre 2011 en RDCongo.
Selon des observateurs électoraux internationaux, le processus électoral en RDCongo était caractérisé par de nombreuses irrégularités, mais qui ne peuvent quand même renverser le résultat du vote.
La co-médiation internationale Kufuor-Moka a remercié, dans le communiqué, "tous les acteurs politiques congolais d'avoir accepté ses propositions pour la tenue d'une table ronde entre toutes les parties concernées". Elle a remercié "tout particulièrement le président de la République Joseph Kabila, pour avoir annoncé le démarrage en toute impartialité de ce dialogue de la cohésion nationale pour le début de l'année 2013".
La co-médiation internationale a appelé les leaders congolais à "se montrer très dignes et à la hauteur des défis qui s'annoncent lors de la tenue de ces différents fora, afin de redonner au peuple congolais sa dignité ainsi que sa cohésion nationale, face aux appétits de certains centres d'intérêts extérieurs qui se considèrent au-dessus des lois régissant la vie de la communauté internationale, sans égard à l'honneur et au respect des femmes qui sont violées de même que la vie des pauvres enfants qui se retrouvent sans foyers et parents".
Elle a aussi proposé à la médiation qui reprendra le relais "beaucoup de discrétion et d'éviter les effets d'annonce, afin de préserver le plus possible leur position de neutralité", et aux acteurs politiques congolais "d'éviter les politiques d'autodestruction mutuelle".
"Une telle approche tue la pérennisation des vraies solutions et nul n'a le monopole de la vérité ni du pouvoir", a mis en garde la co-médiation internationale.

© Copyright Afriquinfos

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre message.
Je tiens à vous rappeler que vous etes le seul responsable des propos tenu dans vos commentaires...

Recent Posts

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget
referencement google - messenger 9 - photo en studio - Plombier Noisy le grand