Pages

jeudi 24 janvier 2013

Mbokani Soulier d'Or depuis l'Afrique du Sud


Dieumerci Mbokani a été couronné lors du Gala du Soulier d'Or 2012, devant Jelle Vossen et Silvio Proto. Une cérémonie marquée par les excuses de Georges Leekens aux supporters des Diables Rouges.

Comme attendu, mercredi soir, la 59e cérémonie du Soulier d’Or a couronné Dieumerci Mbokani du titre de meilleur footballeur belge de l’année écoulée. Le successeur de Matias Suarez devance Jelle Vossen et son équipier Silvio Proto. « Je dédie ce trophée à ma femme, à mon fils, à l’équipe, aux dirigeants et à mon entourage» a déclaré, en duplex depuis l’Afrique du Sud, l’attaquant congolais de 27 ans, auteur de 26 buts en championnat l’année dernière. Sans oublier son ancien entraîneur à Anderlecht, Ariel Jacobs et l’actuel en sélection, Claure Leroy.
Le lauréat participe à la Coupe d’Afrique des Nations avec le Congo, qui affronte le Niger jeudi à 19h, et brillait donc par son absence dans les studios de VTM à Vilvorde. C’est donc Cheikhou Kouyaté et Roger Vanden Stock qui ont récupéré le Soulier d’Or en son nom au terme d’un Gala auquel le gratin du football belge s’était donné rendez-vous. Le défenseur sénégalais n’a pas manqué, lui non plus de préciser, qu’il s’agissait surtout d’un trophée collectif.
Les excuses de Georges Leekens
Dalibor Veselinovic (Courtrai) a reçu le prix du plus beau but de l’année suite à une bicyclette contre La Gantoise tandis que Tim Van Imschoot s’est vu décerner le prix du fair-play. Outre à l'habituel défilé des Bekende Vlamingen, les téléspectateurs ont aussi assisté à la réconciliation théâtrale de Georges Leekens et du président de l’Union Belge de football, François De Keersmaecker.
« Je serai toujours le premier et le plus grand supporter des Diables Rouges. Je tiens à m’excuser auprès des fans et du président pour la manière dont je suis parti. C’était une décision émotionnelle. » a lancé Long Couteau qui croit fermement en une qualification de l’équipe nationale belge pour le Mondial 2014 au Brésil. Après une réaction de François De Keersmaecker qui estimait, dans la presse, ne pas encore avoir digéré la façon dont Georges Leekens avait lâché la Fédération, les deux hommes se sont levés pour échanger une poignée de mains symbolique qui restera assurément comme l’une des images de la soirée.

Bastien Doyen
lesoir.be

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre message.
Je tiens à vous rappeler que vous etes le seul responsable des propos tenu dans vos commentaires...

Recent Posts

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget
referencement google - messenger 9 - photo en studio - Plombier Noisy le grand