Pages

vendredi 18 janvier 2013

Le général Olenga dans le collimateur de l’armée rwandaise

 
(Le Potentiel 18/01/2013)
Depuis quelque temps, des informations persistantes, en provenance du Rwanda, font état d’un complot en perspective contre le chef d’état-major de la force terrestre, le général François Olenga, a-t-on appris des sources dignes de foi.

Pour les commanditaires de ce complot, « le malheur » qu’a commis cet officier des Forces armées de la RDC est d’avoir apporté un souffle nouveau au sein de l’armée régulière. Il s’agit du réarmement moral et matériel aux FARDC. La démarche amorcée par le nouveau chef d’état-major de la force terrestre n’est pas appréciée par l’armée rwandaise. Et pour cause. Celle-ci cherche, par tous les moyens, à créer l’insécurité dans l’Est du pays.
Pour réussir ce coup, les responsables militaires rwandais comptent utiliser certains officiers congolais en froid avec le général Olenga, renseigne notre source. Car pour ses bourreaux, il constitue un obstacle à tous les plans visant la déstabilkisation du Congo-Kinshasa. Ne provenant pas du RCD, du MLC, du CNDP, sa nomination est venue couper le cordon ombilical qui reliait le Rwanda à ses infiltrés au sein des FARDC, opérant actuellement dans les rangs du M23.
Comme on peut le constater, le travail abattu jusque-là par le nouveau chef d’état-major de la force terrestre sur le terrain depuis sa nomination est mal digéré par les ennemis de la RDC, dont le Rwanda. L’appel à la conscience nationale, la descente sur le terrain du général François Olenga en vue de renforcer le moral des troupes combattantes, les sanctions prises contre les traîtres et autres ennemis de la RDC, sont là des innovations qui indisposent les responsables de l’armée rwandaise.
Une autre attitude qui met mal à l’aise le Rwanda, c’est le fait de constater que le général Olenga est toujours prêt à intervenir chaque fois que les troupes loyalistes sont menacées, rapporte la source. Illustration : on l’a vu réagir rapidement et se rendre en Ituri pour soutenir les FARDC face aux menaces des rebelles à Mambassa.
Il a fallu attendre le rétablissement de l’autorité de l’Etat dans cette cité pour le voir regagner Kinshasa. Une attitude qui prouve à suffisance qu’il est plus que déterminé à soutenir le chef de l’Etat dans sa lutte, celle de restaurer la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire national.
Dans sa démarche, le général Olenga est animé d’un seul souci : celui de combattre tous les prédateurs nationaux et internationaux qui ont juré de rendre la RDC instable politiquement et économiquement. Cela, dans le but de prouver à la face du monde que les Congolais sont incapables ou complices de la dégradation actuelle de la situation qui prévaut dans leur pays.
Une autre raison et, non des moindres, est de laisser la RDC dans l’insécurité afin de leur permettre de piller de façon illicite les ressources naturelles dont regorge le Congo.
« Il n’y a pas de fumée sans feu », dit-on ! Raison pour laquelle, le gouvernement est appelé à tout mettre en œuvre pour déjouer un tel coup, au cas où il est réellement fondé.

Publié le vendredi 18 janvier 2013 00:54
Écrit par LP

© Copyright Le Potentiel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre message.
Je tiens à vous rappeler que vous etes le seul responsable des propos tenu dans vos commentaires...

Recent Posts

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget
referencement google - messenger 9 - photo en studio - Plombier Noisy le grand