Pages

jeudi 27 décembre 2012

Les Kinois ont fêté la Noël malgré la conjoncture

(L'Avenir Quotidien 27/12/2012)
La ville-province de Kinshasa a connu une grande ambiance le mardi 25 décembre, date commémorative de la Nativité du Christ redempteur sauveur du monde, du moins pour une certaine catégorie des chrétiens.
Il y a eu une forte engouement dans les places publiques malgré la crise financière, la hausse de prix de certains articles sur le marché. Ce sont plutôt les vendeurs des produits alimentaires et de vestimentaires qui se sont frottés les mains.
La veille, l’on a constaté des embouteilleges monstres. Les avenues menant vers le grand marché grouillaient de monde à telle enseigne que la circulation était extrêmement difficile.
Bon nombre de Kinois ont envahi la Place du 30 juin à la gare centrale. De même, un monde fou (hommes, femmes, petits, grands, …) a envahi la Place du Cinquantenaire , l’esplanade du Palais du peuple et le Boulevard triomphal dans la commune de Kinshasa pour fêter la Noël.
A douze heures déjà, toutes ces places précitées étaient noires de monde. Cet engouement a fait penser que les Kinois qui se plaignent toujours de la crise qui les ronge parviennent néanmoins à festoyer comme si la conjoncture n’était pas mauvaise. Les enfants attendaient ces jours meilleurs pour fêter la Noël comme il se doit au prix d’énormes sacrifices consentis par les parents.
« On a essayé de serrer la ceinture pour leur offrir une belle fête de Noël. C’est ce qu’on fait aussi pour préparer la rentrée scolaire », témoigne une mère de famille.
Dans les rues de la ville de Kinshasa, les rejouissances étaient dans le chef des enfants qui arboraient leurs habits neufs. Des sapins de Noël et autres décorations étaient visibles sur les vitrines de quelques magasins au centre ville, des restaurants, des bars et bistrots, des boutiques. Contrairement aux années précédentes où les jeunes décorraient les grandes artères et se donnaient la peine d’embellir leurs qurtiers et maisons, on n’a rien vu de pareil cette fois. Kinshasa paraissqant plus belle qu’avant. Il semble parce qu’ils ne seraient plus motivés.
Cependant, certains quartiers de la ville de Kinshasa étaient dépourvus d’électricité en pleine Noël.
C’est à cause de cela que les populations qui, par crainte de fêter dans l’obscurité, se sont dirigées la Place du Cinquantenaire où il y avait de la lumière et un décors attrayant pour tirer des photos-souvenirs de la Noël 2012.
Un couac cependant à déplarer. Les enfants qui sont venus feter ont vu leur joie s’interrrompre brutalement pendant quelques minutes quand les lampes qui ont été éteintes à la Place du Cinquantenaire. C’était une désolation générale pour des parents qui y avaient amenés les plus petits. Cette obscurité a mis la vie des enfants en insécurité.
Cette place touristique que les étrangers admirent fait la beauté de la ville et partant du pays. Il faut que les responsables prennent des précautions en vue de securiser les jeux de lumière. Et pourtant, le Palais du Peuple ne manque pas d’agents de sécurité.
L’autorité compétente doit résoudre le problème lié aux délestages et aux coupures intempestives d’électricité. Car, la lumière épargne des paisibles citoyens de l’arbitrage causé par des kuluna et à l’insécurité.

RTM


© Copyright L'Avenir Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre message.
Je tiens à vous rappeler que vous etes le seul responsable des propos tenu dans vos commentaires...

Recent Posts

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget
referencement google - messenger 9 - photo en studio - Plombier Noisy le grand