Pages

samedi 25 avril 2015

RDC : Le rwandais « Joseph KABILA » traite les Congolais comme des chiens !

C’est un péché mortel d’être né dans une famille pauvre en RDC. Par manque des soins pré-natal et préventif appropriés, un mort n’a pas le droit au respect et considération lui accordée. Quand on est pauvre ou indigent, on n’a pas le droit à la vie, au travail, à la formation au travail, logement, santé, éducation, et même un enterrement digne avec respect, on est jeté comme des chiens dans une fosse commune. On ne prend pas soins de connaitre votre identité ni de se soucier d’alerter la famille, vous êtes indigents, non. Une nouvelle culture du régime de Kabila en RDC. Il y a des intellectuels disponibles pour supporter aveuglement les idioties de ce régime.

1. Questions et définition des concepts :

Les raisons avancées par le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur, Monsieur Evariste Boshab sur la fosse commune de Maluku où sont enterrés des mort-nés, des indigents sans familles et moyens sont falacieuses.
Nous tenons ainsi à examiner le concept indigents, les devoirs et droits des indigents en RDC. Pour bien saisir la signification du concept indigent nous allons revoir la théorie de la pauvreté en Sciences Sociales.
Quand nous parlons du concept indigent, nous pensons ici au concept plus large, celui de la pauvreté. Un indigent dans le contexte précis utilisé ici signifie pauvre, sans moyens financiers, un clochard, un va-nu pied, un mendiant. C’est quoi la pauvreté, comment le conceptualisez-vous et les moyens d’éradiquer la pauvreté en RDC ?
La Théorie de la pauvreté :
Je veux vous épargner un cours de Théorie sur la pauvreté. Je veux me limiter à présenter deux positions théoriques de la pauvreté à savoir : la culture de la pauvreté, et afin la pauvreté structurelle ou systémique.
(1) La culture de la pauvreté : Ici les pauvres ou indigents sont responsables de leur état de pauvreté. Ils sont fainéants, inaptes. Ils ne veulent pas travailler. Ils préfèrent rester a la maison, faire l’amour, fabriquer des enfants pour collecter les subsides sociales (subventions alimentaires et médicales).
Les pauvres sont blâmés pour leur état de pauvreté. L’Etat est exempté et honoré de l’absence de pourvoir les services à ses populations : logement, santé, école, emploi etc. En RDC, les mort nés, les indigents sont ainsi blâmés d’être nés dans des familles pauvres, de grandir pauvres pour être indigents. Ils n’ont pas droit a la vie : droit au travail, formation au travail, droit aux subsides d’emploi, mieux la sécurité sociale, droit à la sante, et surtout pas de droit à un enterrement digne et respectueux selon notre culture et tradition.
De Lubumbashi, Likasi, Malemba Nkulu, Niania, Bafwasende, Wamba Isiro, Bunia, Goma, Bukavu, Bas Congo, Bandundu etc., partout en RDC la culture et la tradition nous enseignent le respect à tous les morts : morts nés et indigents. Aucun village en RDC enterre les morts nés dans une fosse commune sans cercueil, ni dignité et respect surtout un enterrement à 4 heures du matin, donc la nuit, en cachette.
(2) La pauvreté structurelle ou systémique nous renvoi à examiner la responsabilité de l’Etat, de la société qui doit pourvoir des services à ses habitants : logement. sante, éducation, transport et lutter pour éradiquer la pauvreté.
Le gouvernement doit avoir une politique d’emploi, un programme inventif de création emploi en RDC.
Ici, si les gens sont indigents ou pauvres, c’est la faute de l’Etat. En RDC quelle est la politique nationale de l’emploi et formation à l’emploi ? Quel est le taux du budget national alloué au logement, santé, transport ? Les capitaux sont –ils disponibles pour les petites et moyennes entreprises en RDC ? Le gouvernement reconnait-il qu’il existe une corrélation positive entre chômage et délinquance, crimes en ville ? Comment lutter contre la déviance sociale en RDC en arrêtant les chômeurs et les massacrer sans autre forme de procès.
La solution efficace est la combinaison de la responsabilité individuelle et l’appui de la structure de la société pour mieux éradiquer la pauvreté en RDC

3. Etat de Droit en RDC : 

Il n’existe pas un Etat de Droit en RDC. Le régime est fondé sur l’impunité depuis AFDL, RCD/Goma, MLC, CNDP et M23. Ces groupes armés rwandais se transforment en partis politiques, membres de la majorité présidentielle, jamais vu ailleurs sauf en RDC. Des sujets Rwandais et Ougandais deviennent des Congolais par la simple volonté de Joseph Kabila. Si il y avait un Etat de Droit, les crimes suivants seraient déjà règlés à savoir :
(a) La fille de Laurent Désiré Kabila assassinée a Mbinza-
(b) L’Assassinat de Laurent Désiré Kabila
(c) L’Assassinat du Colonel Mamadou Ndala
(d) La mort subite du Général Bahoume
(e) Les fosses communes du Nord Kivu par le groupe armé M23
(f) Le massacre des enfants de Beni avec un Général infiltré impliqué.
(g) Le massacre des adeptes de la secte religieuse BUNDU DIA KONGO au Bas-Congo
(h) L’Assassinat d’Armand Tungulu
(i) Les Assassinats de Chebeya et fidèle Bazana etc…………
Le bateau représente le même scenario pour divertir et s’attirer une sympathie contre un échec cuisant en RDC. Tenez :
Quand Goma est bombardée par le Rwanda, Joseph Kabila se déplace pour Kampala rencontrer ses frères Tutsi Yuweri Museveni et Paul Kagamé. Les images le montrent content entrain de rire ensemble avec ses hôtes.
Quand on massacre les enfants a Beni, Kabila va à Kisangani, gaspille deux semaines juste pour inaugurer un pont de la Tshopo. Pour certains, le pont est plus important que les enfants massacrés à Beni par les M23.
Dans aucun cas le deuil a été décrété ni un drapeau national a berne. Ceci montre que l’être humain n’a aucune valeur donnée.

4. En conclusion :

C’est un péché mortel d’être né dans une famille pauvre en RDC. Par manque des soins pré-natal et préventif appropriés, un mort n’a pas le droit au respect et considération lui accordée. Quand on est pauvre ou indigent, on n’a pas le droit à la vie, au travail, à la formation au travail, logement, santé, éducation, et même un enterrement digne avec respect, on est jeté comme des chiens dans une fosse commune. On ne prend pas soins de connaitre votre identité ni de se soucier d’alerter la famille, vous êtes indigents, non. Une nouvelle culture du régime de Kabila en RDC. Il y a des intellectuels disponibles pour supporter aveuglement les idioties de ce régime. On se demande pourquoi avons-nous été sur les bancs de l’école pour être ennemis de nos parents ?

[Ezabele wa Yasak, M.A Sociologie-USA - Muyomba, Manseba, Nguatshi, Oncle, Kwiya, Uncle, Noko, COLONEL, Prof. Tongo Etani]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre message.
Je tiens à vous rappeler que vous etes le seul responsable des propos tenu dans vos commentaires...

Recent Posts

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget
referencement google - messenger 9 - photo en studio - Plombier Noisy le grand