Pages

samedi 25 avril 2015

RDC : Interrogations sur la capacité du gouvernement d'organiser les élections

Au parlement et au sein de la Société civile de la République démocratique du Congo (RDC), les interrogations fusent sur la capacité du gouvernement de cohésion nationale - chargé d’« appuyer l’organisation des élections » - de financer l’ensemble des scrutins prévus dans le calendrier électoral global 2015-2016 de la Commission électoral nationale indépendante (Ceni) évalué plus d’un milliard de dollars américains.
« Nous allons tout droit vers les élections. Nous avons décollé et nous avons besoin de tout le monde puisque ça va durer longtemps. Il faut être armé, car ça sera épuisant pour tout le monde soit deux années électorales d’affilée », a déclaré jeudi 16 avril 2015 à Kinshasa le président de la Ceni, au cours d’un point de presse.

« Les élections coûtent cher »

L’Abbé Apollinaire Malumalu a indiqué que « la Ceni a établi avec le gouvernement un plan de décaissement qui est en discussions approfondies avec  les experts du Gouvernement de la République ».
« Les élections coûtent cher dans notre pays, notamment du fait du manque des infrastructures de base. Ce qui exige une grande logistique opérationnelle », a-t-il expliqué.
A propos du débat sur les propositions de « modification » ou d’« ajustement » du calendrier électoral global au sein de la classe politique, il a rappelé que «l’élaboration et la publication du calendrier est une prérogative exclusive de la Ceni ».
A une question sur la participation de la Communauté internationale au financement des élections congolaises, il répondu que « cela sera défini après échanges avec les partenaires dans le cadre du Comité de partenariat des élections qui réunit la Ceni, le Gouvernement de la République et les Ambassadeurs ».
Il a ensuite annoncé l’arrivée à Kinshasa de la mission exploratoire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) chargée de l’Audit externe du fichier électoral.
« La Ceni poursuit les opérations électorales telles qu’indiquées dans le calendrier, du reste, opposable à tous. Je le dis au nom de l’Assemblée plénière. Moi, je ne suis qu’un porte-parole. J’invite tous un et chacun à travailler pour que ce processus soit apaisé, transparent et dont les règles de jeu sont respectées et que la Ceni soit un arbitre pour tout le monde », a fait savoir l’Abbé Malumalu.
Après avoir passé « plus de deux mois en Afrique du Sud pour des soins médicaux », il a révélé avoir « subi une intervention chirurgicale » et qu’il se porte bien.
« Je suis déjà guéri. Le reste c’est une question de retrouver un peu de force», a-t-il rassuré.

Plus de 750 millions USD de crédits sollicités pour 3 ans de scrutins

Dans sa Feuille de route présentée à l’Assemblée nationale le 30 janvier 2015, le président de la Ceni avait sollicité plus de 750 millions USD de crédits sollicités pour les trois (3) ans d’organisation des différents scrutins.
L’objectif principal, a expliqué l’Abbé Apollinaire Malumalu, est de « vider les arriérés électoraux 2006-2011 et élire le président de la République en 2016 en passant d’abord par les élections municipales, urbaines et locales ainsi que celles provinciales et sénatoriales ».
« Le coût des élections urbaines, municipales et locales de 2015 est d’environ 300 millions de dollars américains pour lesquels la loi des finances de 2014 a déjà voté un budget de 166 millions de dollars américains. Puisque la préparation de ces élections urbaines, municipales et locales porte sur deux exercices budgétaires - l’exercice 2014 et l’exercice 2015 – il n’y a donc pas de problème de financement de ces élections», avait-il rassuré le 26 mai 2014 à Kinshasa.
Indiquant que « l’ensemble du budget, qui avait été déposé par la Ceni pour ces élections, est d’environ 300 millions USD », il avait précisé qu’« à chaque étape, la Ceni déposera au Gouvernement – qui assure le gros de financement – un plan de décaissement y afférant ».
« La Ceni pourra également solliciter la contribution de la communauté internationale, à travers le Comité de partenariat qui regroupe pour les représentants du gouvernement et des partenaires du processus électoral congolais », avait-il souligné.

Le gouvernement congolais « capable de financer les élections restantes »

Alors présidée de la Commission électorale indépendante (CEI), l’Abbé Apollinaire Malumalu avait annoncé en 2009 que le « budget global, pour la révision du fichier électoral et la tenue des élections urbaines, municipales et locales en 2010 s’élève à au moins 243 millions de dollars américains ».
« La CEI a déjà mobilisé 123 millions USD. Elle espère que les autres bailleurs vont bientôt se manifester. Parmi ces bailleurs, il y a l’Organisation des Nations Unies qui, par sa Résolution 1856 du 22 décembre 2008, a voté un budget qui met la disposition de la Mission des Nations Unies au Congo (MONUC) une enveloppe de 80 millions USD pour apporter son appui logistique l’organisation des élections urbaines, municipales et locales », avait-il indiqué.
Les autres bailleurs étrangers sont le Royaume-Uni, l’Union européenne, le Canada, les Pays-Bas, la Suède, la Belgique, la France, la Suisse, le PNUD, l’Italie, l’Espagne...
Ces élections n’ayant pas été organisées en 2010, Augustin Matata Ponyo, alors ministre des Finances, avait exprimé la conviction, le 3 février 2012 à Kinshasa, que  « le gouvernement congolais est capable de financer les élections restantes, dès lors qu’il y a gestion rigoureuse et transparente dans les finances publiques », trois mois après la tenue de la présidentielle et des législatives du 28 novembre 2011.
« Si pour la présidentielle et les législatives, le Gouvernement a décaissé 380 millions de dollars, rien ne peut l’en empêcher alors qu’il dispose actuellement d’une bonne partie des matériels, urnes, véhicules, satellites, hors-bords…, devant servir aux prochaines élections », avait-il insisté à l’occasion de la présentation du rapport des résultats du cadre macroéconomique et des finances publiques englobant les deux premiers mois de l’année 2012.

« Il faut éviter la spéculation sur les élections »

Au sortir de la réunion du Comité de pilotage pour la sécurisation des élections au ministère de l’Intérieur le 28 novembre 2014, le président de la Ceni vait appelé toutes les parties au processus électoral en RDC qu’« il faut se préparer dès maintenant aux élections et éviter la spéculation sur les élections ».
« Le train des élections est en marche, à tous les niveaux. Préparons-nous sérieusement à ces élections. Le Gouvernement ayant déjà approuvé le budget électoral triennal 2014 -2016, le problème de finances ne devrait pas se poser. Il s’est agi de voir quelles sont les rubriques urgentes à faire fonctionner dès maintenant en termes de financements », avait souligné l’abbé Apollinaire Malumalu.
Il avait expliqué à la presse qu’il avait été « question dans cette réunion de réactiver le fonctionnement des structures de ce comité en vue de préparer les élections futures en RDC ».

Calendrier des élections urbaines, municipales et locales

Le calendrier des élections urbaines, municipales et locales contient trois grandes dates: 
  • le 14 juin 2015 : scrutin des conseillers des communes, des secteurs et des chefferies ; 
  • le 29 août 2015 : vote des conseillers urbains, des bourgmestres et des chef des secteurs ;
  • le 15 octobre 2015 : scrutin des maires et maires adjoints.
« Les élections urbaines, municipales et locales sont les grandes  qui doivent aider à la stabilisation de l’Etat congolais. Il faut que le système électoral congolais soit défini une fois pour toutes, qu’il soit régulier. On ne peut pas à chaque élection, commencer avec des discussions qui ne se  terminent jamais. Le calendrier sera respecté et nous veillerons à ce que chaque Institution de la République  puisse remplir ses obligations légales », continue l’abbé Malumalu pour justifier les « mesures courageuses » de la Ceni.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre message.
Je tiens à vous rappeler que vous etes le seul responsable des propos tenu dans vos commentaires...

Recent Posts

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget
referencement google - messenger 9 - photo en studio - Plombier Noisy le grand