Pages

jeudi 23 avril 2015

RDC : Les lobbys Tutsi-power sont parvenus à leur objectif ?

Les stratèges du Tutsi-power ont lâché Vital Kamerhe, comme un loup, dans l’arène politique congolaise, avec l’objectif de prendre le leadership de l’opposition congolaise en vue de préparer une alternative à leur «Cheval de Troie», Hyppolite Kanambe en difficulté devant la Communauté internationale qui ne semble plus le sentir. Ici, le Tutsi-power demeure conforme et fidèle à sa stratégie de projection et d’anticipation! Mais face à la levée de bouclier de la résistance congolaise à travers toute la diaspora, plus particulièrement après l’épisode du dernier fiasco de l’épopée de Washington où la jeunesse de la résistance congolaise a barré la route à Kamerhe et à son sponsor Herman Cohen, les experts et analystes du Tutsi-power à Kigali et à Kinshasa ont demandé à Vital Kamerhe de faire profil bas en hibernant, le temps que l’adversité des patriotes congolais à son égard s’apaise. « Les Congolais oublient vite », disent-ils dans leurs estimations, « il suffit d’attendre le bon moment et une bonne opportunité pour rebondir, et les Congolais mordront de nouveau à l’hameçon ». L’époque où les Congolais ne faisaient que danser et boire est définitivement révolue ! La jeunesse patriotique est aujourd’hui debout et scrute l’horizon de son avenir pour y desceller toute trace de l’ennemi. Plus rien ne sera comme avant ! Que les ennemis du peuple congolais se le tiennent pour dit !
Dans sa conquête d’occupation de la RD-Congo en vue de sa balkanisation et de l’annexion d’une partie de son territoire au Rwanda, le lobby Tutsi-power tire son principal avantage de sa capacité d’analyse et de projection des événements par rapport à ses victimes Zaïrois-Congolais qui eux, n’ont le plus souvent que l’immédiateté comme mode de vie et de combat. Ils ont en effet les yeux rivés sur leur nombril et n’arrivent pas à voir plus loin que le bout de leur nez. C’est ainsi que lorsque les Congolais ont accueilli les « réfugiés » tutsis rwandais dans les années 1950, ils n’ont vu en eux que des « frères misérables chassés de leur terre natale par leurs propres frères hutus ». Du coup, ils leur ont ouvert toutes les portes de leurs champs, de leurs terres, de leurs écoles et de leurs familles…. Tandis que ces «réfugiés», eux, voyaient déjà-là une opportunité qui leur était offerte pour ronger, comme un ver, le juteux «fruit-Congo» du dedans pour en prendre possession le moment venu. Et cinquante ans après, ils sont parvenus à leur objectif !
Aujourd’hui encore, cette stratégie de projection et d’anticipation leur réussit à merveille, car les Congolais sont en majorité réfractaires aux renseignements, à l’analyse, à l’anticipation et à la prévention. Tant que le serpent ne les a pas encore mordus, vous avez beau crier pour les mettre en garde contre la présence du serpent dans leur propre maison, ils s’en moquent et préfèrent même souvent vous cracher à la figure! C’est ce que font tous les jours de nombreux Congolais contre l’APARECO et son leader : ceux-ci ont beau crié pour dénoncer la stratégie d’infiltration des extremistesTutsis en RDC, certains Congolais préfèrent plutôt s’en prendre violement à eux, avec des injures et des imprécations, au lieu de prendre des précautions pour stopper et éradiquer le danger qui les menace. Mais heureusement, beaucoup de patriotes congolais ont aujourd’hui pris la mesure de ce danger et se sont résolument dressés sur le chemin de nos envahisseurs extrémistes tutsis-rwandais pour les empêcher d’accomplir leur projet diabolique.
Tel est le cas de celui impliquant Vital Kamerhe que les stratèges du Tutsi-power ont lâché ces derniers temps, comme un loup, dans l’arène politique congolaise, avec l’objectif de prendre le leadership de l’opposition congolaise en vue de préparer une alternative à leur «Cheval de Troie», Hyppolite Kanambe en difficulté devant la Communauté internationale qui ne semble plus le sentir. Ici, le Tutsi-power demeure conforme et fidèle à sa stratégie de projection et d’anticipation! Mais face à la levée de bouclier de la résistance congolaise à travers toute la diaspora, plus particulièrement après l’épisode du dernier fiasco de l’épopée de Washington où la jeunesse de la résistance congolaise a barré la route à Kamerhe et à son sponsor Herman Cohen, les experts et analystes du Tutsi-power à Kigali et à Kinshasa ont demandé à Vital Kamerhe de faire profil bas en hibernant, le temps que l’adversité des patriotes congolais à son égard s’apaise. « Les Congolais oublient vite », disent-ils dans leurs estimations, « il suffit d’attendre le bon moment et une bonne opportunité pour rebondir, et les Congolais mordront de nouveau à l’hameçon ». Mais, les temps ont changé L’œil du Patriote a aussi ses experts et analystes qui veillent aux grains ! L’époque où les Congolais ne faisaient que danser et boire est définitivement révolue ! La jeunesse patriotique est aujourd’hui debout et scrute l’horizon de son avenir pour y desceller toute trace de l’ennemi. Plus rien ne sera comme avant ! Que les ennemis du peuple congolais se le tiennent pour dit !  

François BEYA prend la tête de peloton des «chasseurs de primes» à la recherche d’Honoré Ngbanda-Nzambo

Le leader de l’PARECO constituera pour un bon moment un véritable fonds de commerce des collabos autour de «Joseph Kabila» qui a fait de sa suppression physique son obsession politique. Après l’échec de la dernière mission des agents rwandais au Botswana et au Malawi, toujours à la recherche du fantôme d’Honoré Ngbanda, c’est autour de monsieur François BEYA, DG de la Direction Générale de Migration (DGM) de prendre le relais des chasseurs de prime pour apporter à l’imposteur rwandais au pouvoir à Kinshasa la tête du leader de l’APARECO sur un plateau d’argent, comme celle de Jean-Baptiste au roi Erode.
Et comme d’autres «chasseurs» avant lui, François BEYA compte pister les milieux familiaux et politiques proches de sa cible. Et depuis qu’il a reçu son budget pour cette mission, ses proches nous informent que le DG de la DGM ne tient plus en place dans ses bureaux à Kinshasa, il sillonne désormais le monde, à la recherche de sa proie. Aux yeux de «Kabila», François Beya bénéficierait d’un atout particulier par rapport à ses prédécesseurs, celui de la discrétion. Car l’imposteur rwandais estime que les services de la DGM sous François Beya seraient jusqu’ici les seuls à ne pas encore être infiltrés par les taupes du puissant réseau de la résistance congolaise !
L’œil du Patriote souhaite donc la bienvenue à François BEYA dans le club misérable de ces «chasseurs de prime» au service des occupants. Cependant, il lui conseille ardemment de prendre soin de lui-même d’abord, car dans la jungle, il arrive que le chasseur soit souvent chassé à son tour! Ca n’arrive pas qu’aux autres…
Paris, le 18 Avril 2015
Candide OKEKE
L’OEIL DU PATRIOTE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre message.
Je tiens à vous rappeler que vous etes le seul responsable des propos tenu dans vos commentaires...

Recent Posts

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget
referencement google - messenger 9 - photo en studio - Plombier Noisy le grand